Le bateau-atelier de Titouan Lamazou

88

Le Quai Branly accueille jusqu’au 19 février prochain l’artiste Titouan Lamazou qui y présente pour l’occasion la maquette de son bateau-atelier qui naviguera à partir de 2020 pour défendre des traditions et écosystèmes menacés par la mondialisation.

Autour de cette maquette, une exposition intitulée « l’errance et le divers » pose un cadre très vivant: Titouan Lamazou y présente ses toiles avec des paysages incandescents et des portraits expressifs de Mélanésiens et d’Antillais, qui mènent des combats pour préserver l’environnement, la culture et la pêche locale (par exemple face à la pêche industrielle du thon).

Une de ses huiles sur toile réunit sur une même plage le quatuor improbable de Paul Gauguin, Victor Ségalen, Robert-Louis Stevenson et Jack London, qui ont visité les Iles Marquises mais ne se sont jamais rencontrés. Ces explorateurs, chercheurs et artistes ont eu en commun la même passion pour la préservation des civilisations fragiles des îles.

Cette exposition est « pour moi un peu un voyage extraordinaire aux Marquises, où se trouveraient ensemble ces quatre personnages qui sont ce que je suis » , explique le navigateur à l’AFP.

Vous l’avez certainement déjà rencontré à l’occasion d’un Salon du Livre ou aperçu en train de peindre ? Titouan Lamazou, âgé de 63 ans, est venu plus de trente fois aux Marquises, et il aime profondément ces îles « où la nature est cultivée comme un jardin ».

Une exposition à ne pas manquer, une occasion de retrouver quelques paysages de notre bel archipel des Marquises.